Mon libraire ne vend pas les livres au poids

Hier, promenade dans le Vieux Lille, une affichette chez un bouquiniste spécialisé en Polar et Science-Fiction, la « Librairie des Quatre Chemins », le « Malpertuis » du Nord Pas-de-Calais me ramène à mon billet prémonitoire du 12 Janvier. Le texte ajoute : «Il donne du poids aux livres », l’image : un « pavé » d’Essais de Montagne sous emballage plastifié. Amusante coïncidence.
Une autre affiche intéressante : « Travailler moins pour lire plus ». Tout à fait d’accord.
 Une journée de petites découvertes avec toujours des livres, beaucoup de livres ramenés à la maison dont deux titres de la défunte collection « Dimension SF » chez Calmann-Lévy, cinquante-cinq numéros édités de 1973 à 1984, une des meilleures collections de science-fiction en français à la grande époque. Quand je pense que j’ai eu la quasi-intégralité de cette collection, et que j’ai tout revendu dans un moment d’égarement il y a quelques années, au poids du papier pour ainsi dire… Nostalgie… Enfin, j’ai quand même retrouvé deux de ces petits chefs-d’œuvre : Options de Robert Sheckley et Simulacres de Philip K. Dick.


photo de l'auteur

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cœur ouvert XI

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye