Au Nord

Au Nord il fait froid. Un froid glacial, un froid dont nous nous abritons sous un cap d’or tandis qu’au loin surgit opportun brisant mont blanc d’appoint, un sous-marin. A son bord, à ras-bord, arcs à fission ou fusion. Voila un Solaris qui jaillit ! Non, un Polaris ! Son trait fulgurant dans l’ouranos ! Oh ! fracas Oh ! rubis sur lilas ! Nous voyons, paradis blanc pour un Nord sous fusion. Quoi ? Vifs ou la mort pour tous mais Voyants !

Texte sous countrainte. Pas de "e". Cela n'est rien à côté de La Disparition de Georges Perec. Essayez plutôt! Tout un roman sans la lettre "e"!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye

Cœur ouvert XI