Au Nord

Au Nord il fait froid. Un froid glacial, un froid dont nous nous abritons sous un cap d’or tandis qu’au loin surgit opportun brisant mont blanc d’appoint, un sous-marin. A son bord, à ras-bord, arcs à fission ou fusion. Voila un Solaris qui jaillit ! Non, un Polaris ! Son trait fulgurant dans l’ouranos ! Oh ! fracas Oh ! rubis sur lilas ! Nous voyons, paradis blanc pour un Nord sous fusion. Quoi ? Vifs ou la mort pour tous mais Voyants !

Texte sous countrainte. Pas de "e". Cela n'est rien à côté de La Disparition de Georges Perec. Essayez plutôt! Tout un roman sans la lettre "e"!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cœur ouvert XI

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye