Paris IV - Le Petit Palais

Fin de voyage...
J’achève avec quatre mois de décalage la mise an net des notes prises au vol dans le Carnet Fugace (le petit Moleskine), à Paris entre le 28 et le 30 décembre dernier, conclusion du micro-journal de voyage et de la découverte du Petit Palais. Je renvoie aux pages précédentes de ce journal parisien :
I – Céline,  28 décembre (publié le 8 janvier)

30 Décembre

Le Petit Palais
Débauche de richesses, où que le regard se porte sur l’exposition de l’agence photographique Magnum « Elles changent l’Inde », forts contrastes, et cela nous a rappelé il y a exactement un an le Rajasthan, la découverte de l’Inde, les chocs, les odeurs d’épices et de lait, les bruits des touk-touk infernaux dans le rues de Jaïpur, les images colorées des saris oranges rouge, et le rose de Jaïpur, le bleu de Jodhpur, le jaune de Jaisalmer, le blanc d’Udaïpur, ces palais peuplés de miséreux, cette prise de conscience du problème démographique et social des castes et de ce que l’avenir de ce pays passe par l’éducation des jeunes filles pauvres des villages, et tout cela m’est revenu d’un coup en pleine reconstitution du Paris de la Belle Epoque, verres colorés, mosaïques, pâtes de verres florales, lumière de serre chaude, écrin des collections permanentes du Petit Palais.

Ce fut dans les files d’attente et au pas de course que s’est achevé l’escapade parisienne entre une expo trop vite parcourue, bâclée hélas sur la danse et l’art du XXe siècle au Centre Pompidou, et les métros bondés aller-retour avec l’hôtel à Montmartre et la Gare du Nord. Et toujours avec la petite musique de Céline dans la tête.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye