Tuesday, 31 December 2013

Farewell to 2013 - Coeur Ouvert IX

C'était il y a quelques jours un matin, et cela me semble bien pour clôturer l'année.

Le chant des oiseaux
Les cèdres du Liban en flammes
La machine à écrire qu’il faut retrouver avec un ruban
Christian Bobin, la robe bleu ciel, le Livre de Tobie, l’enfant, l’ange et le chien
Les mauvais livres qui pullulent, une économie de l’offre, le marché à la hache
Le rêve de Dieu, tous les hommes morts ou vivants écrivent le roman de leur vie, parousie, fin de la littérature, donc de l’homme
Les deux œufs à la coque et les mouillettes, le premier pour manger, le second pour savourer
Les deux bières, la première pour la soif, la suivante pour la boire
Un carnet pour écrire dans chaque pièce
Partout, des livres pour te tenir compagnie
Dans chaque vêtement un carnet
Dans chaque livre une enveloppe et du papier, tes lettres aux auteurs que tu aimes
Christian Bobin, après lui, on n’a plus envie d’écrire.

Dieu s’est retiré du ciel
où les hommes l’avaient vu
car ils n’y croyaient plus

Ils l’avaient mis dans un
livre ou deux ou trois
ou trois cent soixante trois

J’ai retrouvé Dieu
il est dans tous mes livres.

Une transition d'année, cela n'est pas grand chose, cela peu signifier beaucoup de choses, des notes d'écrivain dans un journal par exemple:

(1)
Le 31 décembre 1913, Arthur Schnitzler note dans son journal: 'In the morning, dictated my madness novella to the end for the time being.' Puis il lit le livre de politique fiction de Ricarda Huch, historienne, romancière et féministe allemande : "Der Grosse Krieg in Deutschland (1912-1914)". Il ajoute ensuite dans son journal 'very nervous during the day'.

Quelques jours plus tôt, Robert Musil prend des notes pour son futur grand roman "L'homme sans qualité". Il écrit: 'Ulrich predicted the future and had no idea.' Ulrich est attiré par Diotima, la femme de toutes les qualités. Musil écrit: 'And something was open: it was probably the future, but to some extend it was her lips too'

Une transition d'année, cela peut-être un voyage autour du monde:

(2)
En 1913, le centre de l'univers humain était constitué de
'LONDON World City
PARIS The Eternal, The Universal
BERLIN Powerhouse
ROME The Pope's Aeroplane
VIENNA Shadows and Light
ST PETERSBURG Eastern Colossus'

En 1913, le Nouveau Monde, c'était
'WASHINGTON, DC Republic, Nation, Empire
NEW YORK Metropolis
DETROIT A Model Future
LOS ANGELES Boom!
MEXICO CITY Monroe's Bequest'

En 1913, le Monde lointain, c'était
'WINNIPEG-MELBOURNE Britain Abroad
BUENOS AIRES Southern Star
ALGIERS The Radiance of the Republic
BOMBAY-DURBAN Tapestry of Empire
TEHRAN Under Foreign Eyes
JERUSALEM Zion and its Discontents'

En 1913, il y avait aussi le monde des puissances crépusculaires, descendantes ou ascendantes
'CONSTANTINOPLE Tides of History
PEKING-SHANGHAI Waking Slumber
TOKYO Rising Sun
LONDON Beyond the Horizon'

Que dira-t-on du tour du monde en 2013 dans un siècle, en 2113?

Une transition d'année, cela peut-être une idée à creuser pour demain:
« Elargir la propriété collective des moyens de créer du sens. » (3)

Ce 31 décembre 2013, à Brüsel, capitale de Zeuropa, la vie continue



---
notes
(1) tiré du livre de Florian Illies, historien allemand, consacré à l'année 1913 (traduit en anglais): "1913 The Year Before the Storm", The Clerkenwell Press, 2012

(2) table des matières du tour du monde du livre du spécialiste des relations internationales australien, Charles Emmerson "1913, The World Before the Great War", The Bodley Head, London, 2013

(3) citation de Jean Foucambert dans la préface (2013) du pamphlet "Aux Livres, Citoyens!" de Jean-Michel Leterrier, Le Temps des Cerises, 1993, 2013.

No comments:

Post a Comment