Gonzo en Grèce V

14 décembre


Les Turcs sont de retour !
Les Ottomans vont nous envahir !

Où ça ? Quand ?
A Manzikert ? (1071)
A Belgrade ? (1389)
A Constantinople ? (1453)
Au Caire ? (1517)
A Vienne ? (1529 et 1683)

Non, non ! A Thessaloniki, à Alexandroupoli, c’est dans le nord de la Grèce, et c’est en 2013.

Les Turcs sont de retour… avec des euros (€), des cartes de crédit (Visa, Master, Amex)… pour toutes armes, et des sacs à en remplir les autobus d’achats : de tout ! Les magasins dévalisés ! Les jouets pour enfants, les chaussures, les sacs, les bijoux, les tissus, les papiers… pour tout bagage ! A s’empiffrer de retour en Turkey, Turquie, Anatolie, Stamboul, Ankara et Izmir, à en offrir des cadeaux pour toute la famille (ailesine hoş geldiniz).

Les Turcs sont de retour en masse, des touristes qui envahissent le nord de la Grèce, jusqu’en Thessalie, aux Météores… il y a une ligne de front quelque part du côté des Thermopyles… les Spartiates sont là, ils veillent, leurs mânes, leurs esprits revisités par Hollywood (300 !), sauf que… sauf que je me trompe du tout au tout : pas confondre les Perses et les Turcs !

Merhaba Türkiye !

Il est vrai qu’on en voit peu descendre sous cette ligne symbolique… j’en ai pas vu à Athènes, j’en vois pas à l’entrée du Péloponnèse… ici c’est plutôt les Russes…

La Grèce subit de plein fouet l’invasion des touristes nouveaux riches en provenance des pays émergents (Russie : membre éminent du BRIC, Turquie : membre éminent du BIITMS -- Brésil, Indonésie, Inde, Turquie, Mexique, Afrique du Sud), faudra s’habituer à ces acronymes dans l’Europe, le Tiers-Monde. Le Nouveau Tiers-Monde !

Le commerce local s’en porte bien ! Pourboires généreux de 10 à 20 € dans les restaurants… Achats copieux…
Tout cela est bel et bon, mais…

… mais les Turcs font un peu peur… On comprend les Grecs : il y a du contentieux dans l’air. Rétro-chronologie : 

juillet 1974 invasion de Chypre par les Turcs, suivie de la partition de l’île, pas d’accord en vue pour une réunification possible avant les … calendes grecques ; 

septembre 1955 dernière vague d’expulsion des Grecs de Constantinople (nuit de terreurs : progroms, saisie des biens…), des membres de ma famille élargie sont les descendants de ces exilés, l’ancienne élite intellectuelle, marchande, de l’Asie Mineure

septembre 1922 grand incendie et massacre de Smyrne (200.000 civils grecs tués ? – sous le regard impassible des forces navales franco-britanniques dans la rade de la ville)… 

pas la peine de remonter plus haut… le vingtième siècle est un charnier de peuples, de minorités… 

Il y avait 400.000 Grecs vivant à Constantinople en 1921. En 2013, moins d’un siècle plus tard, il en reste 2.400… Il est question de retransformer la Basilique de Sainte-Sophie (un musée) en une mosquée…

En Occident nous n’avons qu’une vague conscience de ce qui s’est passé après 1918 dans les débris de l’empire Ottoman disparu avec la tourmente de la première guerre mondiale… nous n’en avons qu’une piètre idée… rien d’étonnant à ce que les Eurocrates n’aient rien compris à la nature des conflits dans l’ex-Yougoslavie des années 1991-1998… rien d’étonnant à ce qu’ils fassent les yeux ronds une fois de plus si dans quelques années… si… 

Si quoi ?

Gonzo écrit des histoires de science-fiction.

Gonzo voit le pire « par principe », et par honnêteté intellectuelle…

Mais Gonzo est d’une nature joyeuse et optimiste, alors… oui, j’en ai assez d’entendre parler de théories du complot, de sinistres conspirations… c’est le genre de propos qui fondent le discours du parti néo-nazi « Aube Dorée »… Beaucoup de Grecs vont voter pour eux aux prochaines élections européennes… j’en connais… des proches, dans ma famille élargie, le ver a pris… mais c’est ainsi… à chacun son opinion.

En attendant: le commerce! il n’y a que ça de vrai pour souder l’amitié entre les peuples !

Venez nombreux !

Vendez !
Achetez !
Nous serons ouverts tard pour les fêtes !

L'auteur - Loutraki, golfe de Corinthe, ce jour, cette heure

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye

De Clichy à Laeken