Dans le pays du Couchant (archive: 19 nov. 1996)

Dans le pays du Couchant, les cieux rouilles habillent les collines d’un manteau qui n’en finit pas, si long que sa traîne ramasse la poussière des rochers qui griffent la montagne. 

Tout là-haut, une lueur brille plus verte que l’émeraude du fond des mers, un éclat dégoulinant de lumière, qui suit l’itinéraire des princes et des mendiants en route vers Compostelle. C’est le palais volant de la Reine Serenité, l’étoile de chance et de beauté du Pays.

Princesse Sérénité



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cœur ouvert XI