Tu le savais Andrezj.... (Atelier Petites Annonces III)

Tu le savais n’est-ce pas Andrezj, à quoi nous nous exposions. Nous avions attendu toutes ces années, et puis l’heure était venue. Nous la sentions partout cette odeur forte de foins coupés, de troncs brûlés, de goudron et de sang mêlés, elle montait avec la crue du fleuve et l’appel de nos frères et sœurs.

Tu le savais Andrezj, et pourtant tu choisis de sortir le premier dans la rue vide. Les murs lépreux, les gravats, les trous. Plus loin, les premiers incendies. Plus loin, ceux qui viendraient.

Tu portais le courrier, le journal, ces méchants feuillets placardés devant les portes condamnées, nos messages, nos bouées de sauvetage. Nul capitaine ne fut plus courageux que toi, qui sans boussole ni sextant, sans radio, t’en fus  sur des mers agitées et cruelles, porter nos appels aux frères et aux sœurs qui attendaient dans les caves, dans les égouts, rats parmi les rats. Dans les ruines d’une maison on trouve des vêtements déchirés, des pianos brisés, de la vaisselle, des livres. Nous avions tout appris des runes et  de leur langage, des mots qui se font pierre, silence, nous avions pris l’habitude des codes, des sémaphores.

Tu avais écris pour que ma vieille mère et moi soyons parmi les premiers à être évacués. Tu ne pouvais pas écrire « Pour Mascha Blanckowicz et son fils ». Alors tu as laissé un message pour Monique Blanc. Les autres qui nous traquaient toujours avec acharnement n’ont pas compris.


Tu es resté jusqu’au bout, jusqu’au dernier jour de l’insurrection. Grâce à toi le ghetto n’est pas tout à fait mort. C’est cela que je raconte à mes petits-enfants le jour de Pessah en portant un toast à ta mémoire.

Credits: Musée virtuel pour l'insurrection de Varsovie (http://www.parolesdelus.com/les-initiatives/tourisme-et-culture/un-musee-virtuel-pour-linsurrection)


----------------------
Atelier d’écriture “Petites Annonces”
Le Coin Bleu, Geneviève Damas

26/04/14

Lecture #2 – Philippe Blasband, L’effet cathédrale (extrait de Jean-Pierre Tuvier, le philatéliste à la recherche d’un timbre rare à Prague).


Proposition #3 – Petite annonce (2)

Ecrivez sur des bandelettes le nom d’un objet (qu’on peut soulever), un nom de famille, un prénom, un âge.

Anneau, Cendrowycz, Janus, 28 ans.

Ensuite, mélangez les bandelettes par catégories, piochez.

Sextant, Blanc, Monique, 89 ans.

A partir des éléments sélectionnés, rédigez un texte dont le thème est le suivant : Comment une petite annonce sauva « X » (votre personnage), sans le savoir.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye

Cœur ouvert XI