... Une multitude .... Aveugle au bord du monde

Mon monde à moi c'est

… une multitude     un monde ancien     des voix qui traversent le temps     me parlent des traces des rebuts des petits riens intimes     et ce monde n’est pas le mien     juste un locataire ici     voyageur     autour de ma chambre     entre les continents     mais passager     tu vois     tu sens     tu te poses beaucoup de questions     tu penses et cela te tiens aussi à distance car parfois ce monde est de trop     … la multitude déborde     tes frontières craquent
Tu peux juste le recomposer le temps d’une écriture


Immersion dans l'exposition de photos "Bords de Monde" de Martine Cornil à la bibliothèque de l'Université du Travail de Charleroi en atelier d'écriture. Animation par Fidéline Dujeu.. Exercice d'échauffement : mon monde à moi, c'est ...

---------------------------------------------------

Aveugle au bord du monde.

Roulent les épaisseurs du chaos, fracas bruts d’une matière
mugissements des abîmes d’où te parviennent
malaxés, distendus, électriques les stridences
les cliquetis agglutinés qui te vrillent la tête
d’un chant
pulsation de basse continue
cantos, tragédie tu ne sais mais tu les entends
les cris d’amour des baleines 
le son des grands rorquals bleus voyage jusqu’à toi.
C’est la musique du dernier peuple de la mer qui se rassemble, remonte des profondeurs, tohu et bohu, fricassée de voyelles
Et les grands astres morts s’échouent sur la plage
Et la mer devient silence.


Immersion dans l'exposition de photos "Bords de Monde" de Martine Cornil à la bibliothèque de l'Université du Travail de Charleroi en atelier d'écriture. Animation par Fidéline Dujeu.. Contrainte : faire appel à tous les sens sauf à la vue

photo de l'auteur - Bibliothèque de l'Université du Travail


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et si pas maintenant, quand ? Arendt et Heidegger, par Emmanuel Faye

De Clichy à Laeken